imprimer contact newsletter facebook mentions
Maurice Quentin Delatour, Portrait en pied de la marquise de Pompadour, 1752-5. Paris, musée du Louvre.
Maurice Quentin Delatour, Portrait en pied de la marquise de Pompadour, 1752-5. Paris, musée du Louvre.
La Voix des lieux Menufleche_bas

De Watteau à Fragonard, peintures du XVIIIe siècle au Louvre

La Voix des lieux Menufleche_bas

De Watteau à Fragonard, peintures du XVIIIe siècle au Louvre

Au XVIIIe siècle, ce n’est plus par les armes que la France domine l’Europe mais par l’esprit. Les salons parisiens deviennent le foyer des idées et d’un art de vivre fait de sociabilité mondaine, de galanterie(s), d’élégance vestimentaire et de raffinements gastronomiques. Les très riches salles de peinture de l’aile Sully sont le miroir de ce temps des Lumières.

C’est d’abord la variété qui caractérise les œuvres. La peinture d’histoire qui dominait le siècle précédent ne disparaît pas mais prend des formes plus galantes et légères comme le montrent les déesses de Boucher. Les autres genres montent en grade : Fragonard et Greuze renouvellent la scène de genre, Chardin donne ses lettres de noblesse à la nature morte, Delatour et Nattier apportent une spontanéité inédite aux portraits, Hubert Robert importe d’Italie les paysages de ruines, Watteau invente la fête galante.

Le siècle, pourtant, n’est pas homogène. La peinture suit les évolutions plus générales du goût et de la sensibilité. Les sujets légers et le style brillant des premières décennies cèdent peu à peu la place à des sujets plus sérieux et moralisants, à des constructions plus rigoureuses et à une facture plus sobre. Le néoclassicisme accompli des premières œuvres de David annoncent des temps nouveaux… et concluent notre parcours.

silhouette_chien
PARTICULIERS Cette visite n'est pas programmée dans les prochaines semaines. Calendrier des visites Lettre d'information GROUPES PRIVÉS Cette visite peut être organisée à la carte tous les jours sauf le mari et le premier dimanche du mois et en fonction du calendrier d'ouverture des salles.
Droit d'entrée en plus.
Mode d'emploi Devis Catalogue complet des visites
corbeau
Le Paris des Lumières
Le XVIIIe siècle, sans abandonner la construction de monuments de prestige, élabore peu à peu un urbanisme moderne dont l'utilité publique et la salubrité sont les maîtres mots. Le siècle des Lumières est aussi à Paris celui de la sociabilité raffinée des salons et du dynamisme des métiers d'art. Voir toutes les visites de ce thème
Copyright Vincent Delaveau / la Voix des lieux, 2004, 2017. Reproduction interdite sans autorisation.