imprimer contact newsletter facebook mentions
Hôtel de Soubise, salon ovale de la Princesse. Photo Vincent Delaveau.
Hôtel de Soubise, salon ovale de la Princesse. Photo Vincent Delaveau.
La Voix des lieux Menufleche_bas

Salons rocaille de l'hôtel de Soubise, siège des Archives nationales

La Voix des lieux Menufleche_bas

Salons rocaille de l'hôtel de Soubise, siège des Archives nationales

En 1700, la famille de Rohan Soubise prend possession de l'hôtel de Guise au Marais, dont l'origine remonte au Moyen âge. En une trentaine d'années, grâce aux plus grands artistes, elle en fait l'une des plus somptueuses demeures de Paris, exemplaire du faste princier et du goût rocaille raffiné.

Richement possessionnés et bien dotés par Louis XIV, François et Anne de Rohan ont d'abord pu envisager la construction d'une nouvelle cour bordée d'une colonnade digne d'un palais. L'étroitesse des liens qui unissaient la maîtresse de maison et le roi a probablement aidé. En 1732, leur fils aîné, âgé d'une soixantaine d'années, épouse une jeune veuve de quarante ans sa cadette. Ce mariage est l'occasion de renouveler complètement la décoration intérieure de leurs appartements. Boffrand, Boucher, Natoire, Van Loo et beaucoup d'autres associent leurs talents pour produire un décor exceptionnel célébrant l'amour. Notre visite s'attachera donc d'abord à évoquer ces premiers occupants et ces salons qu'ils ont occupés.

En 1808, Napoléon 1er fait acheter l'hôtel pour héberger les Archives impériales, devenues depuis nationales. Plusieurs salles et de nombreux documents permettent de faire connaissance avec cette prestigieuse institution. Vous découvrirez l'immense variété des archives. Vous verrez ainsi la machine infernale de Fieschi qui aurait dû tuer Louis-Philippe, une petite Bastille taillée dans une pierre de la forteresse, le somptueux bureau où Robespierre a peut-être passé sa dernière nuit, le plan dit de Turgot représentant Paris dans les années 1730 et de nombreux fac-similés des trésors des Archives.

silhouette_chien
PARTICULIERS Cette visite aura lieu le vendredi 22 décembre 2017 à 10h30.
Rendez-vous devant le 60 rue des Francs-Bourgeois, Paris 3e.
Durée : 1h30 à 2h.
Tarifs et conditionsfleche_bas Tarif normal 12€. Tarif réduit 9€ (moins de 25 ans et demandeurs d'emploi sur présentation d'un justificatif). Droit d'entrée en plus. Paiement sur place en espèces ou par chèque à l'ordre de Vincent Delaveau. Réservationfleche_bas La réservation est obligatoire pour cette visite. Pensez à indiquer dans votre message la visite qui vous intéresse, le nombre de participants ainsi que votre numéro de téléphone, portable si possible.
Réserver maintenant
Carte de fidélitéfleche_bas Dès votre première visite, n'hésitez pas à demander votre carte de fidélité. Après 9 visites, payées, la 10e vous est offerte, soit une réduction de 10%. La validité de la carte n'est pas limitée dans le temps et elle n'est pas nominative. Vous pouvez ainsi en profiter avec vos proches. Calendrier des visites Lettre d'information
GROUPES PRIVÉS Cette visite peut être organisée à la carte tous les jours sauf le mardi et les samedis et dimanches matin.
Droit d'entrée en plus.
Mode d'emploi Devis Catalogue complet des visites
corbeau
Les hôtels particuliers de Paris
Après quelques prémisses à la fin du Moyen âge, le modèle de l'hôtel à la française entre cour et jardin apparaît véritablement à Paris à la Renaissance. Jusqu'aux années 1920, il n'a cessé de se renouveler et de s'adapter aux exigences et au mode de vie d'une clientèle fortunée. Voir toutes les visites de ce thème
Copyright Vincent Delaveau / la Voix des lieux, 2004, 2017. Reproduction interdite sans autorisation.