imprimer contact newsletter facebook twitter mentions
Jardin d'agronomie tropicale, Porte chinoise. Photo Vincent Delaveau.
Jardin d'agronomie tropicale, Porte chinoise. Photo Vincent Delaveau.
La Voix des lieux Menufleche_bas

Le jardin d'agronomie tropicale, jungle coloniale

La Voix des lieux Menufleche_bas

Le jardin d'agronomie tropicale, jungle coloniale

Dans le bois de Vincennes, aux confins de Nogent, le jardin d'agronomie tropicale semble un peu oublié des promeneurs, mais aussi de la Ville de Paris qui est pourtant maîtresse des lieux. Ce petit parc de quatre hectares est sans doute victime de son histoire coloniale, très peu politiquement correcte. Il est pourtant l'un des jardins les plus dépaysants et insolites de Paris et un témoignage important de l'histoire coloniale de la France.

Le jardin fut créé en 1899 comme lieu d'expériences agronomiques sur les plantes des colonies françaises, afin d'en améliorer la qualité et le rendement. Les serres du jardin d'essai produisent alors des dizaines de milliers de boutures et de graines expédiées dans les possessions françaises. En 1907, le site est transformé pour l'organisation d'une exposition coloniale. Plusieurs pavillons construits à cette occasion existent toujours sous les frondaisons du jardin, comme la Porte chinoise, le pavillon de l'Indochine, l'esplanade du Dinh ou le pont khmer.

Hormis quelques bambous, kakis et autre arbre à latex, la végétation tropicale a presque complètement disparu et les différents pavillons sont plutôt en piteux état. Cette promenade insolite offre pourtant un dépaysement exotique, de la Guyane au Congo, de Madagascar au Vietnam. Ce voyage à la Belle Époque, alors que l'aventure de la « plus grande France » bat son plein, permet aussi de comprendre les tenants et les aboutissants de l'expansion coloniale voulue par la IIIe République.

silhouette_chien
PARTICULIERS Cette visite n'est pas programmée dans les prochaines semaines. Calendrier des visites Lettre d'information GROUPES PRIVÉS Cette visite peut être organisée à la carte tous les jours.
Pas de droit d'entrée.
Mode d'emploi Devis Catalogue complet des visites
corbeau
Le Paris de la Belle époque
À la fin du XIXe siècle, Paris affirme son statut incontestable de capitale des plaisirs. Les expositions universelles, la vie artistique, les spectacles, les grands restaurants et les petites maisons attirent un public nombreux dans un extraordinaire tourbillon. Voir toutes les visites de ce thème
Copyright Vincent Delaveau / la Voix des lieux, 2004, 2017. Reproduction interdite sans autorisation.