Gustave Courbet, La Source, 1868. Paris, musée d'Orsay.
Gustave Courbet, La Source, 1868. Paris, musée d'Orsay.
La Voix des lieux Menufleche_bas imprimer contact newsletter facebook instagram mentions

À poil ! L'art du nu au musée d'Orsay

La Voix des lieux Menufleche_bas imprimer contact newsletter facebook instagram mentions

À poil ! L'art du nu au musée d'Orsay

Ne vous méprenez surtout pas sur l'objet de cette visite. Quoi que ce soit la mode, il ne s'agit pas d'une promenade naturiste dans les salles du musée d'Orsay mais plus sobrement d'explorer un genre très prisé des artistes, de la critique et du public au XIXe siècle : le nu.

Féminin ou masculin, peint ou sculpté, mythologique ou allégorique, historique ou naturaliste, acceptable ou scandaleux, pudique ou provocant, intimiste ou exhibitionniste, naturel ou « déshabillé », le nu prend des formes et des significations d'une grande variété dans l'art de la seconde moitié du XIXe siècle. Au cœur de la formation académique des artistes, le genre du nu se libère peu à peu de codes qui semblaient intouchables. On lui doit ainsi quelques-uns des gros scandales de la scène artistique parisienne de l'époque.

Après une première partie consacrée au nu académique autour de la Naissance de Vénus de Cabanel, nous verrons comment, sans rompre totalement avec la tradition, des artistes d'esprit indépendant réinterprètent l'art du nu de façon parfois brutale. Cette visite mettra particulièrement l'accent sur les artistes qui ont excellé, chacun à leur manière, dans l'art du nu, comme Ingres, Carpeaux, Courbet, Manet, Bouguereau ou Renoir.

PARTICULIERS Cette visite n'est pas programmée dans les prochaines semaines. Calendrier des visites Lettre d'information GROUPES PRIVÉS Cette visite peut être organisée à la carte du mardi au samedi. Elle peut aussi être programmée en soirée le jeudi.
Droit d'entrée en plus.
Mode d'emploi Devis Catalogue complet des visites
Lionceau
Pas très loin, il y a aussi...
Clairin, Sarah Bernhardt L'art du portrait dans les collections du Petit Palais Jardin des Tuileries Les Tuileries, un palais disparu, un jardin de statues Eglise de la Madeleine La Madeleine, « la meilleure cure de Paris » Grand Palais Autour du Grand Palais, les jardins des Champs-Élysées
Le Paris des artistes, dans le secret des ateliers
L'importance de l'art dans le gouvernement, le dynamisme religieux, la présence de la cour et d'une clientèle opulente et raffinée expliquent selon les époques le dynamisme de la vie artistique parisienne. Ces visites permettent d'en découvrir différentes facettes. Voir toutes les visites de ce thème
© Vincent Delaveau / la Voix des lieux, 2004, 2019. Reproduction interdite sans autorisation.