Un heurtoir place du Général Catroux. Photo Vincent Delaveau.
Un heurtoir place du Général Catroux. Photo Vincent Delaveau.
La Voix des lieux Menufleche_bas imprimer contact newsletter facebook instagram mentions

La plaine Monceau ou l'architecture en délires

La Voix des lieux Menufleche_bas imprimer contact newsletter facebook instagram mentions

La plaine Monceau ou l'architecture en délires

En 1860, cette vaste zone agricole et maraîchère, encore peu bâtie, est annexée à Paris pour former une partie du nouveau 17e arrondissement. Rapidement intégrée au réseau des grandes artères parisiennes, bénéficiant de l'essor de la bourgeoisie, du déplacement du centre de gravité de la ville vers l'ouest et du dynamisme intéressé des frères Péreire, elle se couvre rapidement d'immeubles de rapports et d'hôtels particuliers. La présence marquée des artistes dans le quartier contribue à donner à ses façades une fantaisie que l'on ne retrouve pas ailleurs dans Paris. C'est ce que cette visite vous propose de découvrir.

Le quartier de la plaine Monceau offre la particularité d'avoir hébergé dès l'origine des artistes en vue et leur clientèle bourgeoise. Ces deux populations cohabitent de façon nouvelle, se reçoivent, s'apprécient et s'influencent. Le caractère « artiste » des ateliers contamine peu à peu de nombreuses façades et fait vite oublier l'austérité des longs alignements haussmanniens. De plus, après le Second Empire, un phénomène général de détente architecturale pousse les architectes à plus d'originalité et de fantaisie et la plaine Monceau est pour eux un terrain de jeu particulièrement accueillant.

Notre parcours nous mènera du spectaculaire hôtel Gaillard, récemment restauré (ext.), aux étonnantes façades historicistes de la rue Fortuny, des ateliers de l'avenue de Villiers aux beaux immeubles de la rue de Tocqueville. En route, nous évoquerons également le souvenir des grandes figures de l'art, de la littérature et de la musique qui hantent toujours le quartier autour de Sarah Bernhardt.

PARTICULIERS Cette visite aura lieu le jeudi 24 octobre 2019 à 10h30 .
Rendez-vous M° Malesherbes, sortie avenue de Villiers.
Durée : 2h environ.
Tarifs et conditionsfleche_bas Tarif normal 16€. Tarif réduit 12€ (moins de 25 ans et demandeurs d'emploi sur présentation d'un justificatif). Paiement à la réservation en ligne ou par chèque à l'ordre de Vincent Delaveau. Annulation possible jusqu'à J-7. Pas de droit d'entrée Réserver Carte de fidélitéfleche_bas Dès votre première visite, n'hésitez pas à demander votre carte de fidélité. Après 9 visites, payées, la 10e vous est offerte, soit une réduction de 10%. La validité de la carte n'est pas limitée dans le temps et elle n'est pas nominative. Vous pouvez ainsi en profiter avec vos proches. Calendrier des visites Lettre d'information
GROUPES PRIVÉS Cette visite peut être organisée à la carte tous les jours du mardi au samedi.
Pas de droit d'entrée.
Mode d'emploi Devis Catalogue complet des visites
Lionceau
Pas très loin, il y a aussi...
Musée Henner Un atelier d'artiste dans la plaine Monceau, le musée Jean-Jacques Henner Sainte-Odile L'église Sainte-Odile et les villas de la rue Flachat Cathédrale russe La cathédrale russe, un sanctuaire orthodoxe dans le quartier Monceau Monceau Le parc Monceau et ses fastueux hôtels particuliers
Architecture(s) parisienne(s)
Immeuble à gradins rue Vavin. Au fil des siècles, la ville s'est agrandie, partiellement rebâtie, transformée, parfois dans la douceur, parfois plus brutalement. Ces incessantes évolutions offrent aujourd'hui au flâneur parisien un incomparable catalogue d'architecture, du Moyen âge à l'aube du XXIe siècle. Les visites que vous trouverez ci-dessous ont une très forte dominante architecturale et devraient réjouir les amateurs. Voir toutes les visites de ce thème
© Vincent Delaveau / la Voix des lieux, 2004, 2019. Reproduction interdite sans autorisation.