Conférence en salle/en ligne
Catherine (de Médicis) la grande, entre réalité et légende
Une légende noire s'est incrustée rapidement sur le personnage de Catherine de Médicis, figure centrale de la France de la seconde moitié du XVIe siècle. Son inlassable action politique et son mécénat artistique font pourtant d'elle une grande souveraine.
Atelier de François Clouet, Portrait de Catherine de Médicis. Paris, musée Carnavalet.
Dans l'imagerie traditionnelle, Catherine de Médicis est représentée comme une veuve austère, toute de noir vêtue, cruelle et manipulatrice, férue d'astrologie, faisant usage de poison contre ses ennemis et ses rivales, unique responsable du massacre de la Saint-Barthélémy. Ce sombre portrait s'est construit de son vivant avant d'être grossi par la loupe d'historiens partisans ou friands d'anecdotes croustillantes, les deux n'étant pas incompatibles. Même si tout n'est pas à jeter dans ce portrait, Catherine de Médicis mérite mieux. Depuis de nombreuses années, les historiens lui rendent enfin justice. Cette conférence leur emboîte le pas.

La jeune Florentine de quatorze ans débarque en France en 1533 à l'occasion de son mariage avec Henri d'Orléans, fils cadet de François 1er. Ce que personne ne sait encore c'esr que la mort de son beau-frère fera vite de son mari le Dauphin de France, futur Henri II. Et que la mort de ce dernier en 1559 la placera de facto à la tête des affaires du royaume. Pendant trente ans, Catherine de Médicis a réussi à manœuvrer habilement entre catholiques et protestants, recherchant inlassablement mais souvent en vain le compromis et la paix.

Dans le contexte plus que troublé des guerres de religion, elle a contribué à renforcer l'image du pouvoir monarchique en usant sans compter des ressources des arts et de la littérature, satisfaisant au passage un goût sûr et fasteux. Ce portrait de la reine sera donc aussi alimenté de vues de châteaux et de palais, de tapisseries et autres objets d'art, de dessins et tableaux et du souvenir de fêtes brillantes données à la cour des Valois.

Château de Chenonceau. Photo Yvan Lastes. Pour les particuliers Cette visite n'est malheureusement pas proposée en ce moment mais vous trouverez certainement dans le calendrier d'autres lieux passionnants à découvrir. Pour être tenu(e) au courant des prochains programmes, vous pouvez inscrire à la lettre d'information. Programme en cours Lettre d'information Jacques Tortorel, Le Tournoi où le roi Henri II fut blessé à mort, 1570. Paris, musée Carnavalet. Pour les groupes privés Cette conférence peut être organisée tous les jours. Elle peut avoir lieu dans un café ou un restaurant, dans la salle de votre choix (équipée d'un vidéo-projecteur) ou en ligne sur l'application Zoom. Je me tiens à votre disposition pour vous en préciser les conditions et vous fournir un devis. Informations et tarifs Contact Hercule Farnese Hendrick Goltzius, Hercule Farnese (détail), 1592. New York, Metropolitan Museum of Art Collection 2020-21 La Voix des lieux sélectionne pour votre programmation un choix d'une soixantaine de visites et de conférences tirées de son (très) gros catalogue. Ces propositions sont renouvelées chaque semestre en fonction de la saison, de l'actualité, de vos demandes et de l'humeur du moment. Promenades parisiennes Musées et monuments Hors les murs Conférences en ligne et en salle