Conférence en salle/en ligne
Paris au coin de la rue : les plus beaux immeubles d'angle
Du Moyen âge à nos jours, le traitement des angles des maisons et d'immeubles a souvent fait l'objet de soins particuliers de la part des maîtres d'ouvrage et maîtres d'œuvre. Le sujet, a priori anecdotique, est en fait d'une grande variété et d'une grande richesse.
Immeuble à l'angle du boulevard du Montparnasse et de la rue Campagne-Première. Bruno Elkouken, architecte.
Ces soins résultent d'abord d'un souci d'affichage social et artistique. L'échauguette médiévale ou le cabinet en saillie de la Renaissance et du début du XVIIe siècle témoignent de la position et du goût du maître des lieux et du talent de son architecte. Plusieurs hôtels particuliers du Marais ou du Quartier Latin possèdent encore ces pièces minuscules, portées au-dessus du vide et offrant une vue imprenable sur l'animation des carrefours.

Cette dimension symbolique perdure ensuite mais elle se trouve accompagnée par des règlements urbains changeants sur les saillies et les hauteurs, et surtout sur la forme même des angles d'immeubles. Afin de faciliter la circulation et d'améliorer la visibilité aux carrefours, un règlement du XVIIe siècle impose des angles abattus. De cette contraintes, les architectes tirent rapidement parti pour montrer leur inventivité. Des courbes de la rocaille aux lignes épurées du néo-classicisme, de nombreux immeubles du XVIIIe siècle offrent au regard des passants des solutions originales. Si le tracé des rues ou le parcellaire imposent un angle obtus, l'effet est d'autant plus spectaculaire, même sans recherche architecturale particulière. À la fin du siècle, les premières rotondes d'angle font une timide apparition.

Sous le Second Empire et la superposition pas toujours cohérente de nouvelles avenues et boulevards sur l'ancien réseau viaire peut engendrer des immeubles insolites, d'une spectaculaire étroitesse. Si la silhouette étonne, le traitement architectural reste souvent classique. Il faut attendre la libéralisation de la réglementation sur les saillies et les hauteurs à la Belle Époque pour voir les angles se charger de volumes, de toitures et de décors pleins d'imagination. Avec l'art déco puis le mouvement moderne, la diffusion du béton, du verre bombé et des pavés de verre, les lignes s'assagissent sans perdre en raffinement.

Immeuble du XVIIIe siècle à l'angle des rues Saint-Denis et Greneta. Pour les particuliers Cette visite n'est malheureusement pas proposée en ce moment mais vous trouverez certainement dans le calendrier d'autres lieux passionnants à découvrir. Pour être tenu(e) au courant des prochains programmes, vous pouvez inscrire à la lettre d'information. Programme en cours Lettre d'information Pour les groupes privés Cette conférence peut être organisée tous les jours. Elle peut avoir lieu dans un café ou un restaurant, dans la salle de votre choix (équipée d'un vidéo-projecteur) ou en ligne sur l'application Zoom. Je me tiens à votre disposition pour vous en préciser les conditions et vous fournir un devis. Informations et tarifs Contact Hercule Farnese Hendrick Goltzius, Hercule Farnese (détail), 1592. New York, Metropolitan Museum of Art Collection 2020-21 La Voix des lieux sélectionne pour votre programmation un choix d'une soixantaine de visites et de conférences tirées de son (très) gros catalogue. Ces propositions sont renouvelées chaque semestre en fonction de la saison, de l'actualité, de vos demandes et de l'humeur du moment. Promenades parisiennes Musées et monuments Hors les murs Conférences en ligne et en salle