Conférence en salle/en ligne
À la recherche des jardins disparus de Paris
Jardins d'hôtels particuliers, de simples maisons ou de couvents, parcs de folies et de châteaux... de nombreux espaces verts, parfois remarquables, ont disparu du paysage parisien, victimes des incessantes mutations urbaines. Cette exploration les fait renaître et vous raconte leur histoire parfois mouvementée.
Charles-Léopold Grevenbroeck, Passy et Chaillot vus de Grenelle, vers 1743. Paris, musée Carnavalet.
Encore à l'aube du XIXe, les plans de Paris montrent une ville très verte, constellée de jardins privés. Un siècle plus tard, beaucoup de ces jardins ont disparu. Les parcs et les squares du Second Empire, aussi remarquables soient-ils, sont loin de compenser les pertes. La Révolution et la vente des biens nationaux, les bouleversements sociaux et économiques, l'industrialisation, la croissance démographique et la pression foncière, l'extension urbaine, la mode changeante des quartiers... tout cela a contribué peu à peu à densifier la ville au détriment des jardins.

Les pléthoriques collections de peintures, dessins, gravures et plans du musée Carnavalet permettent de ressusciter le temps d'une conférence certains de ces jardins et de s'offrir une flânerie dans leurs allées, leurs parterres et leurs bosquets. De toutes les tailles, de toutes les formes, de tous les styles, ces jardins d'agrément constituent ensemble un panorama très varié de l'art des jardins tout en offrant un regard inattendu sur l'histoire de la ville.

Au-delà du plaisir de la promenade, nous essaierons de comprendre les circonstances de la disparition de ces jardins. Parfois passés par le stade de friche, de potager ou de jardin d'attractions et de plaisirs, parfois grignotés par les ateliers, parfois brutalement rayés de la carte par une opération de spéculation, les jardins parisiens ont eu des fins diverses. Certains ont cependant laissé quelques traces qu'il est intéressant de débusquer, d'autres ont pu renaître à la faveur de réhabilitations de quartiers.

Antoine Guyot, Le Jardin de la Folie-Beaujon, 1827. Paris, musée Carnavalet. Pour les particuliers Cette visite n'est malheureusement pas proposée en ce moment mais vous trouverez certainement dans le calendrier d'autres lieux passionnants à découvrir. Pour être tenu(e) au courant des prochains programmes, vous pouvez inscrire à la lettre d'information. Programme en cours Lettre d'information Émile Debraux, La Maison du peintre Gérard à Auteuil, XIXe siècle. Paris, musée Carnavalet. Pour les groupes privés Cette conférence peut être organisée tous les jours. Elle peut avoir lieu dans un café ou un restaurant, dans la salle de votre choix (équipée d'un vidéo-projecteur) ou en ligne sur l'application Zoom. Je me tiens à votre disposition pour vous en préciser les conditions et vous fournir un devis. Informations et tarifs Contact Hercule Farnese Hendrick Goltzius, Hercule Farnese (détail), 1592. New York, Metropolitan Museum of Art Collection 2020-21 La Voix des lieux sélectionne pour votre programmation un choix d'une soixantaine de visites et de conférences tirées de son (très) gros catalogue. Ces propositions sont renouvelées chaque semestre en fonction de la saison, de l'actualité, de vos demandes et de l'humeur du moment. Promenades parisiennes Musées et monuments Hors les murs Conférences en ligne et en salle