Conférence en salle/en ligne
Oranges, orangers, orangeries
De la Renaissance au XVIIIe siècle, l'oranger fait l'orgueil des plus beaux jardins d'Europe et donc l'objet des soins les plus attentifs. Entre histoire des jardins, de l'architecture et des mentalités, cette conférence vous raconte en image ce fol engouement.
Antoon Van Dyck, La Reine Henriette Marie et Sir Jeffrey Hudson, 1633. Washington, National Gallery of Art.
Originaire de Chine, l'oranger arrive autour de la Méditerranée à l'époque romaine. Cependant, il faut attendre la Renaissance pour que les souverains et princes d'Europe se passionnent pour cet arbre et cherchent à l'acclimater dans leurs jardins — quoi qu'il en coûte. Un feuillage lisse au vert intense, de jolies fleurs blanches au parfum suave et à la symbolique riche, le goût exquis des fruits, supposés guérir de toutes sortes de maladies : tout cela suffirait déjà au succès de l'oranger. Mais sa rareté, son prix et la difficulté de le conserver sous des climats peu propices augmentent encore le désir d'en posséder.

Au fil du temps, les jardiniers ont déployé des trésors d'imagination pour pouvoir aligner l'été les arbres les plus beaux le long des parterres, voire les planter en pleine terre. Des traités théoriques détaillent par le menu les mille règles à suivre pour le « gouvernement » des orangers. Ces écrits consacrent toujours plusieurs pages à l'architecture des orangeries, destinées à mettre les arbres à l'abri en hiver. Orientation, matériaux, chauffage, aération, double-vitrage... rien n'est laissé au hasard. De plus en plus fastueux, ces édifices font souvent également office de lieux de délassement ou de réception.

Pourtant, la fin du XVIIIe siècle voit le déclin de la mode des orangers. Sans disparaître, ils sont concurrencés par les plantes exotiques dans le cœur des passionnés de botanique et de jardins. Les grandes serres de verre remplacent désormais peu à peu les orangeries.

Adam Pérelle, Chantilly, parterre de l'Orangerie, vers 1680-90. New York, Metropolitan Museum of Art. Pour les particuliers Cette visite n'est malheureusement pas proposée en ce moment mais vous trouverez certainement dans le calendrier d'autres lieux passionnants à découvrir. Pour être tenu(e) au courant des prochains programmes, vous pouvez inscrire à la lettre d'information. Programme en cours Lettre d'information Potsdam, orangerie de Sans-Souci. Photo Vincent Delaveau. Pour les groupes privés Cette conférence peut être organisée tous les jours. Elle peut avoir lieu dans un café ou un restaurant, dans la salle de votre choix (équipée d'un vidéo-projecteur) ou en ligne sur l'application Zoom. Je me tiens à votre disposition pour vous en préciser les conditions et vous fournir un devis. Informations et tarifs Contact Hercule Farnese Hendrick Goltzius, Hercule Farnese (détail), 1592. New York, Metropolitan Museum of Art Collection 2020-21 La Voix des lieux sélectionne pour votre programmation un choix d'une soixantaine de visites et de conférences tirées de son (très) gros catalogue. Ces propositions sont renouvelées chaque semestre en fonction de la saison, de l'actualité, de vos demandes et de l'humeur du moment. Promenades parisiennes Musées et monuments Hors les murs Conférences en ligne et en salle