Conférence en salle/en ligne
Paris de brique et de brique, les grandes heures d'un matériau
Dans un Paris où presque tout n'est que pierre et plâtre, la chaleur de la brique fait figure d'exception et ses notes colorées se remarquent immédiatement, procurant une certaine satisfaction visuelle. De la fin du Moyen âge à nos jours, au fil d'un panorama riche et varié, revivez le belle histoire de la brique parisienne.
La brique fait son apparition dans le paysage parisien à la fin du Moyen âge. L'influence flamande n'y est sans doute pas pour rien. La maison dite de Jacques Cœur rue des Archives semble en être le plus ancien spécimen conservé. La couleur de la brique, associée à la pierre et à l'ardoise, mais aussi ses nombreuses qualités de mise en œuvre et de confort, séduisent tout au long du XVIe siècle. Dans la foulée, la brique connaît un premier apogée sous les règnes de Henri IV et Louis XIII. Le modèle des places royales se diffuse largement aux demeures privées. De nombreux hôtels particuliers arborent fièrement leur parure de brique et pierre jusque dans les années 1640.

Que se passe-t-il alors ? L'architecture classique française ne jure que par la pierre. La brique se trouve reléguée à un rôle secondaire, elle est dévalorisée et finit par disparaître complètement des façades parisiennes pendant deux siècles environ. Au milieu du XIXe siècle, elle connaît une renaissance spectaculaire, d'abord poussée par le goût historiciste. Les architectes pastichent volontiers le style dit Louis XIII. Naturelle ou vernissée, associée à d'autres matériaux, elle apporte une touche de fantaisie à l'architecture. Parallèlement, la possibilité de la produire en série, donc à bas coût, en fait le matériau privilégié des ateliers, de l'industrie et de l'habitat populaire. Jusque dans les années 1950, elle s'impose à ce titre dans les quartiers populaires et notamment le long de la ceinture des Maréchaux.

Chargée d'une telle connotation populaire, la brique aurait pu sombrer. Et pourtant, ses qualités techniques, économiques et esthétiques jamais démenties lui offrent un second apogée dans les années 1930. La brique envahit les écoles, les dispensaires, les bains-douches et piscines et peu à peu des édifices plus nobles comme de riches immeubles de rapport, des églises ou des bâtiments universitaires. Encore aujourd'hui, malgré la redoutable concurrence du béton, la brique, et plus généralement la terre cuite, n'a pas dit son dernier mot.

Informations pratiques
Pour les particuliers mardi 26 septembre à 18h30
Rendez-vous en ligne.
Visio-conférence en direct sur l'application Zoom. Durée une heure environ. Tarif unique par connexion 12€. Un peu avant la conférence, vous recevrez un lien et des identifiants pour vous connecter à l'heure dite. Pas de droit d'entrée. Non remboursable. Échangeable jusqu'à 48 heures avant la séance pour une autre visio-conférence.
Comment ça marche ? Réserver Retour au calendrier
Pour les groupes privés Cette conférence peut être organisée tous les jours. Elle peut avoir lieu dans un café ou un restaurant, dans la salle de votre choix (équipée d'un vidéo-projecteur) ou en ligne sur l'application Zoom. Je me tiens à votre disposition pour vous en préciser les conditions et vous fournir un devis. Tarifs et conditions Réservation Hercule Farnese Hendrick Goltzius, Hercule Farnese (détail), 1592. New York, Metropolitan Museum of Art Collection 2023 La Voix des lieux sélectionne pour votre programmation un choix d'une soixantaine de visites et de conférences tirées de son (très) gros catalogue. Ces propositions sont renouvelées chaque semestre en fonction de la saison, de l'actualité, de vos demandes et de l'humeur du moment. Promenades parisiennes Musées et monuments Hors les murs Conférences en ligne et en salle