Conférence en salle/en ligne
Le Trocadéro : une colline, une place, des palais
Le site exceptionnel du Trocadéro, dominant la perspective de la Seine et l'immense plaine de Grenelle au-delà du fleuve, a fait pendant des siècles l'objet de plusieurs aménagements successifs remarquables... et d'innombrables projets parfois délirants. Une histoire à revivre en images.
Exposition universelle de 1878, palais du Trocadéro, vers 1878. Rennes, musée de Bretagne.
Une belle vue, du bon air, la proximité du bois de Boulogne... Catherine de Médicis ne s'était pas trompée en faisant bâtir ici, à mi-chemin entre les villages de Chaillot et de Passy, une résidence de campagne, un petit château justement baptisé Catherinemont. Au milieu du XVIIe siècle, le château est investi par des Visitandines qui le transforment en couvent. Dans le calme de leur colline, rien ne bouleverse leur existence jusqu'à la Révolution. Napoléon 1er, qui a parfaitement saisi le potentiel du site, envisage de l'intégrer à un ambitieux projet urbain et y commence la construction d'un « palais du Roi de Rome », sous la direction des architectes Percier et Fontaine. Les difficultés de la fin du règne et les deux abdications ont stoppé le projet au stade des terrassements.

En janvier 1860, la frontière entre Paris et Passy disparaît et l'enceinte des Fermiers généraux avec elle. La place du Roi de Rome est alors créée comme un carrefour de nouvelles artères irrigant l'ouest parisien. Elle forme aussi un belvédère planté dominant la Seine et toute la rive gauche. À l'occasion de l'exposition universelle de 1878, un vaste palais est bâti sur la colline, formant un décor très théâtral. Les travaux menés pour l'exposition de 1937 transforment profondément ce palais, le rendant presque méconnaissable, et donnnt un nouveau visage aux jardins et aux fontaines. La physionomie du site n'a plus beaucoup changé depuis.

Illustrée par une iconographie variée, cette conférence vous fera revivre la longue histoire du Trocadéro, pleine de rebondissements et plutôt méconnue.

Sigismond Himely, Le Gros Caillou et les Invalides vus des hauteurs de Chaillot, 1835. Paris, musée Carnavalet. Pour les particuliers Cette visite n'est malheureusement pas proposée en ce moment mais vous trouverez certainement dans le calendrier d'autres lieux passionnants à découvrir. Pour être tenu(e) au courant des prochains programmes, vous pouvez inscrire à la lettre d'information. Programme en cours Lettre d'information Paul Landowski, Monument aux morts, 1956. Photo Vincent Delaveau. Pour les groupes privés Cette conférence peut être organisée tous les jours. Elle peut avoir lieu dans un café ou un restaurant, dans la salle de votre choix (équipée d'un vidéo-projecteur) ou en ligne sur l'application Zoom. Je me tiens à votre disposition pour vous en préciser les conditions et vous fournir un devis. Informations et tarifs Contact Hercule Farnese Hendrick Goltzius, Hercule Farnese (détail), 1592. New York, Metropolitan Museum of Art Collection 2020-21 La Voix des lieux sélectionne pour votre programmation un choix d'une soixantaine de visites et de conférences tirées de son (très) gros catalogue. Ces propositions sont renouvelées chaque semestre en fonction de la saison, de l'actualité, de vos demandes et de l'humeur du moment. Promenades parisiennes Musées et monuments Hors les murs Conférences en ligne et en salle