Musées et monuments
Les Carmes, des raffinements baroques aux massacres de la Révolution
Ancienne église du couvent des Carmes, Saint-Joseph conserve dans ses chapelles de riches décors du XVIIe siècle récemment restaurés. Les cryptes et le jardin rappellent quant à eux le souvenir des massacres qui eurent lieu ici en septembre 1792.
En partie dissimulée par des grilles et par les hauts bâtiments de l’Institut catholique, l’église Saint-Joseph-des-Carmes est discrète. Cette ancienne église de couvent, à deux pas du jardin du Luxembourg, conserve pourtant d’exceptionnels décors du XVIIe siècle. Ses cryptes perpétuent quant à elles le souvenir des massacres de septembre 1792.

En 1613, Marie de Médicis pose la première pierre du couvent des Carmes déchaux et de leur église coiffée d’une coupole — une première à Paris. Plusieurs familles fortunées dotent l’église d’un décor remarquable : boiseries, peintures et mobilier sont tout empreints d’influence italienne. Les fresques de la voûte, le maître-autel et plusieurs chapelles témoignent encore de cette piété et de ce faste.

En 1792, le couvent est transformé en prison. 115 religieux qui avaient refusé de prêter serment à la Constitution civile du clergé y sont exécutés le 2 septembre. Leurs dépouilles, découvertes dans un puits lors du percement de la rue de Rennes, sont aujourd’hui honorées dans les cryptes. Le lieu permet d’évoquer ces « massacres de septembre » qui, en quelques jours, ont fait entre 1100 et 1400 morts dans les prisons parisiennes. L’une des cryptes abrite également les restes de Frédéric Ozanam, fondateur de la Société de Saint-Vincent-de-Paul.

Informations pratiques
Pour les particuliers Cette visite n'est malheureusement pas proposée en ce moment mais vous trouverez certainement dans le calendrier d'autres lieux passionnants à découvrir. Pour être tenu(e) au courant des prochains programmes, vous pouvez inscrire à la lettre d'information. Programme en cours Lettre d'information Pour les groupes privés Cette visite peut être organisée du mardi au vendredi. Droit d'entrée par personne 4,00€. Effectif maximal 25 personnes par groupe.(1) Tarifs et conditions Réservation

(1) Ces renseignements sont donnés à titre indicatif, les droits d'entrée, de réservation et les effectifs autorisés dans les musées et monuments évoluant régulièrement.

Hercule Farnese Hendrick Goltzius, Hercule Farnese (détail), 1592. New York, Metropolitan Museum of Art Collection 2022 La Voix des lieux sélectionne pour votre programmation un choix d'une soixantaine de visites et de conférences tirées de son (très) gros catalogue. Ces propositions sont renouvelées chaque semestre en fonction de la saison, de l'actualité, de vos demandes et de l'humeur du moment. Promenades parisiennes Musées et monuments Hors les murs Conférences en ligne et en salle
À voir dans les environs
Autour du Bon Marché, promenade dans le « noble faubourg » Un peu à l'écart du Bon Marché et du Lutétia, les grands jardins et les petites rues paisibles rappellent le passé religieux et aristocratique du faubourg Saint-Germain et s'offrent au plaisir de la flânerie. En savoir plus Les sculptures du jardin du Luxembourg Embellir et éduquer, ce sont les deux belles missions assignées à la sculpture publique. Les nombreuses œuvres du jardin du Luxembourg n'échappent pas à la règle et offrent un beau panorama artistique où le XIXe siècle se taille la part du lion. En savoir plus Saint-Sulpice, fastes et chefs d'œuvre d'art religieux Commencée au milieu du XVIIe siècle, la construction de cette église, la plus grande de Paris après Notre-Dame, traîne jusqu'à la veille de la Révolution. Le tombeau baroque de Languet de Gergy, la chapelle des Saints Anges peinte par Delacroix et le gnomon astronomique en font, parmi d'autres œuvres d'art, un édifice passionnant. En savoir plus