Musées et monuments
Ordre, crime et châtiment au musée de la Police
Maintenir l'ordre, c'est poursuivre la délinquance et le crime mais c'est aussi travailler tous les jours à la tranquillité et à la sécurité des habitants, dans tous les domaines de la vie quotidienne. C'est ce que racontent au fil des siècles les très riches collections du musée de la Préfecture de Police.
Cette assiette à l'effigie de Louis Lépine, rappelant son activité tous azimuts à la tête de la Préfecture de police de 1893 à 1913, fait partie des nombreux objets insolites à découvrir au musée. Photo Vincent Delaveau.
Créé en 1909 par le préfet Lépine, le musée de la Préfecture de police offre un éclairage passionnant et insolite sur Paris et ses habitants. Les collections, riches et variées, racontent trois siècles d'histoire de la police dans ses missions les plus variées : la lutte contre la délinquance et le crime bien sûr, mais plus généralement la sauvegarde de la tranquillité des Parisiens.

En 1667, Louis XIV crée la Lieutenance de Police. Ses missions très larges donnent une idée de la richesse de notre propos : sécuriser, protéger, assainir et approvisionner. En un mot, maintenir l'ordre. En 1800, la Préfecture de police prend le relais mais avec les mêmes missions. Le XIXe siècle est une période particulièrement intense de l'histoire policière, marquée notamment par le développement des attentats politiques, l'évolution des techniques, la médiatisation du crime. Les gravures, unes de journaux, photographies, registres d'écrou et pièces à conviction, permettent d'évoquer quelques grandes affaires : la malle à Gouffé, le crime de l'impasse Ronsin, les crimes de Pantin ou ceux de Landru et Petiot.

La réorganisation des collections du musée en 2013 fait aussi une large place aux métiers et aux services de la police au fil du temps. Vous découvrirez notamment l'histoire des « hirondelles », des sapeurs-pompiers, des objets trouvés ou de la « fluv' », des plaques de marchands de rue, des taximètres, une borne Police secours, une mallette anthropométrique, des bâtons blancs... et une scène de crime. Bref, ce musée très discret mais accueillant a plus d'un tour dans son sac pour vous étonner !

Informations pratiques
Pour les particuliers mardi 28 février à 10h50
Rendez-vous à la sortie du M° Maubert-Mutualité, angle rue des Carmes.
Visite-conférence. Réservation obligatoire. Tarif normal 18€. Tarif réduit 14€ (moins de 25 ans et demandeurs d'emploi sur présentation d'un justificatif). Audiophones inclus. Droit de réservation : 2,00€. Se munir d'une pièce d'identité. Non remboursable. Échangeable pour une autre visite jusqu'à J-7.
Réserver Retour au calendrier
Pour les groupes privés Cette visite peut être organisée tous les jours du mardi au vendredi et le 3e samedi du mois. Droit de réservation forfait de 30,00€. Effectif maximal 20 personnes par groupe. Pièce d'idendité à présenter le jour de la visite.(1) Tarifs et conditions Réservation

(1) Ces renseignements sont donnés à titre indicatif, les droits d'entrée, de réservation et les effectifs autorisés dans les musées et monuments évoluant régulièrement.

Hercule Farnese Hendrick Goltzius, Hercule Farnese (détail), 1592. New York, Metropolitan Museum of Art Collection 2022 La Voix des lieux sélectionne pour votre programmation un choix d'une soixantaine de visites et de conférences tirées de son (très) gros catalogue. Ces propositions sont renouvelées chaque semestre en fonction de la saison, de l'actualité, de vos demandes et de l'humeur du moment. Promenades parisiennes Musées et monuments Hors les murs Conférences en ligne et en salle
À voir dans les environs
Un collège médiéval au Quartier Latin : les Bernardins Construit au milieu du XIIIe siècle, le collège des Bernardins est l'unique vestige de la vie intellectuelle dans le Quartier Latin au Moyen âge. Sa spectaculaire restauration terminée en 2007 lui a redonné sa vocation d'origine. En savoir plus Le Panthéon, de l'abbatiale Sainte-Geneviève au temple des Grands Hommes Un austère et froid monument sépulcral le Panthéon ? Que nenni ! À l'origine église consacrée à sainte Geneviève, ce spectaculaire édifice, né du génie de l'architecte Soufflot, est devenu un temple à la gloire de nos grands hommes et de nos grandes femmes à la Révolution, moyennant quelques rebondissements ultérieurs. En savoir plus Le musée de Cluny, trésors du Moyen âge Après plusieurs années de fermeture pour une nécessaire cure de jouvence, le musée de Cluny dévoile de nouveau ses chefs-d'œuvre dans des espaces entièrement repensés. Une belle occasion de partir à la découverte de ses trésors et de vous plonger dans le quotidien d'une époque longtemps mal comprise. En savoir plus